Quelles sont les zones inondables à Paris ?

Quelles sont les zones inondables à Paris ?

L'Association française de l'assurance chiffre les dégâts d'une inondation de Paris entre 900 millions d'euros et 1,4 milliard d'euros. Néanmoins, quelles sont les zones classées inondables à Paris ?

La menace de la Seine

La Seine désigne un fleuve français de 776,6 kilomètres. Cette étendue d'eau coule dans le bassin parisien et traverse Troyes, Rouen, Paris ainsi que le Havre. Évidemment, ce fleuve divise Paris en deux, mais la rive droite est plus vaste par rapport à la rive gauche. En temps normal, la Seine mesure près de 13 kilomètres de long et 3,4 mètres à 5,70 mètres de hauteur. Cependant, ce fleuve représente une véritable menace en période d'intempéries, notamment de précipitations abondantes.

Effectivement, les zones inondables se situent sur le long des berges du fleuve et se propagent sur d'autres régions. Ainsi, à la suite d'une importante crue de la Seine, les VIIIe et IXe arrondissements parisiens seront inondés. D'ailleurs, d'après la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie), la Seine a déjà submergé la région depuis ces derniers siècles. En 1658, le fleuve a connu une élévation de plus de 8,96 mètres sur le pont d'Austerlitz (pont traversant la Seine) !

Les zones inondables

Une forte pluviosité entrainerait une montée considérable du niveau de la Seine et ses affluents. Par conséquent, les villes comme Choisy-le-Roi, Vitry-sur-Seine, Alfortville, Ivry-sur-Seine et Créteil ainsi que Maisons-Alfort courent un risque d'inondation. De plus, l'élévation de la hauteur des fleuves menace toutes les infrastructures à proximité. Entres autres, la Bibliothèque nationale de France, la gare d'Austerlitz et de Lyon, l'hôpital Saint-Antoine et G. Pompidou, le musée d'Orsay et du Louvre, l'Assemblée nationale, la maison de Radio France, le Rond-point des Champs-Élysées…

Au total, une crue imposante mettrait en péril plus de 830 000 Parisiens et près de 750 emplois. Assurément, les usines et les établissements administratifs ne seront pas épargnés malgré les bassins de rétention en amont de la capitale. Par ailleurs, l'Institut d'aménagement urbain (IAU) observe une montée du fleuve entre 50 centimètres et 1 mètre par jour. Du reste, la capitale de France a déjà vécu une crue centennale en janvier 1910. À cette époque, les dégâts ont été estimés à plus de 1,6 milliard d'euros !

Les précautions en cas de crues centennales

Par conséquent, quelques mesures d'urgence s'imposent face à cette menace. Les populations implantées en zone inondable doivent s'armer de vigilance notamment durant les périodes de précipitations. Ainsi, les habitants sont tenus de s'informer quotidiennement. D'ailleurs, en cas de crue, son avènement est prévu 3 jours à l'avance au maximum. Il convient également de transporter dans les étages tous les objets de valeur, les documents administratifs et importants ainsi que les matériaux nécessaires.

Durant le sinistre, l'utilisation des ascenseurs est formellement interdite. De plus, les occupants du logement sinistré doivent couper le gaz et l'électricité. Les sinistrés sont également tenus de boucher les ouvrants (portes, soupiraux, aérations…) susceptibles d'être atteints. Afin de libérer la ligne, les habitants sont priés de téléphoner uniquement en cas de réelle urgence. Aussi, il semble primordial de s'équiper d'une radio fonctionnant sur piles afin de se mettre au courant des nouvelles et des consignes.

Autres articles

Où se trouvent les zones inondables en france ?

Publié le 18/11/2017
Selon le ministère de l'Écologie et du Développement durable, 11 % de la population s'expose au risque d'inondation par cours d'eau en France....